L’Action de Grâce dans les bois / My Thanksgiving lost in the forests

Le week-end dernier, c’était Thanksgiving, ou l’Action de Grâce comme ils appellent ça en français. Fête familiale par excellence, j’en ai profité pour partir une dernière fois dans des parcs où je n’ai croisé que quelques aventureux qui fuyaient (probablement) leur famille.

When you have no family in the country to spend Thanksgiving with, what do you do? You go out and explore the Province! I headed to a Provincial Park where I met only a few adventurous spirits, or people who ran away from their families on this special weekend.

L’Action de Grâce a lieu en octobre au Canada, contrairement aux Etats-Unis qui fêtent ça en novembre. Dans les deux pays cependant, cette fête est très importante: elle fait partie des rares moments où les Nord-Américains arrêtent tout pour passer du temps en famille (l’autre période étant Noël et, éventuellement, Pâques).

Thanksgiving is a very special moment for Canadians. It takes place in October, while the US celebrate it in November. In both countries, the celebration is very important: it’s one of the only few moments where North Americans stop everything and spend time with their family (Christmas and, maybe, Easter, would be the two others).

N’ayant pas de famille dans le pays et ne souhaitant pas particulièrement me taper un repas trop gras, trop riche, et pas forcément fin et goutu, j’ai préféré en profiter pour m’échapper dans la nature, en sachant qu’il y aurait peu de monde.

I have no family in this country and I did not want to get stuck in the middle of a huge, fat meal. Instead, I took off and went to the middle of the woods. I knew I would see almost no one there.

Je suis resté à West Hawk Lake, un hameau à quelques kilomètres de la frontière avec l’Ontario et à quelques minutes de la Transcanadienne. Ce lac est le plus profond du Manitoba (111m) et a été formé il y a des millions d’années par la chute d’une météorite. De là, de nombreuses randonnées partent ou se trouvent à quelques minutes de route.

I stayed in West Hawk Lake, a tiny village a few kilometres away from the Ontario border and just a few minutes off the Transcanada Highway. This lake is the deepest in Manitoba (111m) and was formed millions years ago by a meteorite. A lot of hikes start in the area.

La première randonnée que j’ai faite est celle que j’ai préférée. Le terrain était mouillé et il fallait parfois traverser des immenses et profondes flaques d’eau, mais le paysage m’a plu: j’ai ainsi traversé une forêt fantomatique avec d’immenses arbres brûlés, une forêt renaissante avec plein de petits abrisseaux feuillus et vert clair, une forêt plus dense où il faisait sombre et grimpé sur des énormes blocs rocheux typiques du Bouclier canadien.

The first hike was the one I preferred. The terrain was wet and I had to walk through large, deep puddles, but the landscape was really nice. I hiked trough a dead forest with immense burnt trees, a newborn forest made of small trees full of a clear green leaves, a dark forest with huge, old trees and climbed on large rock ridges, typical of the Canadian Shield.

Pour finir la journée, je suis allé admirer un coucher de soleil sur un étang qui sert de refuge et de lieu de protection pour les bernaches. Pas mal pour conclure la première journée…

At the end of the day, I went seeing a sunset near a pond which is a shelter for Canadian geese. Not bad for a first day…

Le lendemain, j’ai rechaussé mes grosses chaussures de marche et suis parti à nouveau sur les chemins, dans les bois. Une première randonnée, réputée difficile, était fort intéressante car elle affichait le plus grand dénivelé que je n’avais jamais eu depuis que je suis au Manitoba, soit un petit 200 mètres environ. Par manque de temps (elle faisait 14km), je ne suis pas allé au bout cependant (ce n’était pas une boucle, mais un aller-retour sur le même chemin).

À la place, je suis allé faire une autre marche surplombant West Hawk Lake. Alors que la nuit tombait, c’était parfait pour terminer la journée!

The next day, I went back to wooden hiking trails. The first hike was ranked as “difficult” but I loved it. For the first time since I’ve been living in the province, the difference in level was a small 200m+. I could not go to the end because I did not have time enough (it was 14km long, roundtrip, on the same path). So, I went to an other hike, overhanging West Hawk Lake. The day was fading, so the timing was perfect!

Pourtant annoncée, la pluie n’était pas au rendez-vous du dernier jour. Là encore, c’était parfait puisque ça me laissait une nouvelle fois l’occasion de parcourir les chemins du Whiteshell et profiter une dernière fois des couleurs d’automne. J’ai opté pour une courte promenade d’environ 1h. Le terrain, assez plat, permettait cependant de passer à travers différentes forêts, plus ou moins denses, plus ou moins sinistres… Un décor et une ambiance que j’adore (mais la journée seulement 😉 )

Rain was on the forecast for the last day, but thankfully it never showed up. I took the opportunity to keep discovering trails in the Whiteshell and enjoying one last time the fall season colours. I chose to hike for about 1h. The trail was flat, but it took me to different types of forests, some sparsely wooden while other were thick and ominous… I love this kind of scenery and atmosphere (but during the day only 😉 )

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: