Deloraine

Après mon arrêt à Boissevain, j’ai repris la route en direction de Deloraine, toujours à la recherche des puits de pétrole. Située à une trentaine de minutes de Boissevain, la ville en elle-même n’a pas grand intérêt. J’ai seulement flashé sur cette église.

When I left Boissevain, I hit the road to Deloraine, about 1/2h drive. The town has no attraction, but I liked this church a lot!

P1070704 copie

En revanche, ce que l’on voit sur la route entre Boissevain et Deloraine est bien plus intéressant. A peine avais-je roulé cinq minutes que, déjà, les puits de pétrole faisaient leur apparition dans le paysage.

However, I was still looking for oil wells. I hardly drove 5 minutes and I spotted some of them.

P1070707 copie

Si ceux-ci sont proches les uns des autres, ce n’est pas toujours le cas. Cette partie du Manitoba est au-dessus de ce qu’on appelle la formation de Bakken, une formation géologique riche en hydrocarbures non conventionnels (gaz et huile de schiste etc.). Elle s’étend sur deux provinces canadiennes (Saskatchewan et Manitoba) et deux Etats américains (Dakota du Nord et Montana). L’extraction de ces hydrocarbures, souvent disposés en petites poches localisées, fait que des puits poussent ça et là, de façon totalement désorganisée et sont très rarement rassemblés sur un secteur en particulier. Du coup, vous pouvez voir des champs immenses avec deux ou trois derricks apparaissant à l’horizon, en plein milieu des cultures ou sur les côtés de celles-ci. Ce qui m’a cependant le plus frappé, c’est que les fermiers continuent de cultiver leurs champs sans distance de sécurité minimale par rapport au puit, les forçant à slalomer pour pouvoir atteindre toutes leurs étendues cultivables. Et s’il y a une fuite, vous pouvez être sûrs qu’une partie du champ est foutue, mais elle sera localisée autour du puit. Les champs étant immense, cela ne semble pas être un énorme problème… :/

Those ones are quite close to each other, but it’s uncommon. In this part of Manitoba, we’re just above the Bakken formation, one of the most important sources of new oil production in the United States. The Bakken formation extends from North Dakota to Montana in the US, and from Manitoba to Saskatchewan in Canada. The extraction of this unconventionnal oil and gas is more complicated than the conventionnal one, and that is the reason why you can see many oil wells spread all across crop fields. What stroke me the most, however, is that you have oil wells surrounded by crops without any safety distance. If there is a spill, you lose a part of it… I guess that because fields are huge, the spill will be very isolated and it’s not an important issue to farmers… :/

Un peu plus loin sur la route, avant d’atteindre l’actuelle ville de Deloraine, il est possible d’emprunter une gravelle et de parcourir quelques miles (on compte plus en km dans ce coin-là du Manitoba…) pour tomber sur… des restes du premier village de Deloraine! Il faut savoir que le village a tout d’abord été fondé en 1882, sur un site où devait passer le Canadian Pacific. Mais en 1886, la compagnie ferroviaire a choisi un autre site, quelques miles au nord de l’ancien emplacement. Placés sur des palettes, les bâtiments du village ont été tirés sur la neige au cours de l’hiver vers le nouveau site. Le village actuel de Deloraine se trouve d’ailleurs toujours sur ce nouvel emplacement. Perdus au milieu de nulle part, entouré du silence, des champs et de la nature, seuls le cimetière, quelques tombes et un ancien campement de la police à cheval du Nord Ouest ayant servi en 1874, lors de sa marche historique vers l’Ouest, le long du Boundary Commission Trail (le chemin de la commission d’établissement de la frontière entre le Canada et les Etats-Unis) subsistent.

If you keep driving to Deloraine, you can turn on the left on a gravel road before reaching the town. Again, you drive few miles (they no longer use kilometers in this part of Manitoba…) and you come across the first town of Deloraine! Indeed, Old Deloraine was established in 1882 on a site where Canadian Pacific Railway was predicted to pass through, but in 1886 CPR constructors favored the flat lands several miles to the North. Placed on skids, the buildings in the village were hauled over the snow that winter to the new town site and current location of Deloraine now. Lost in the middle of nowhere, surrounded by silence, fields and nature, you’ll be alone with the dead. However, you could try to take shelter in a old North West Mounted police camp used in 1874, along the Boundary Commission Trail, on their historic trek west 😉

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: