Chinatown, Gastown

Anglophone readers: This article will be translated in English later.

Vancouver. Porte ouverte sur l’Asie. Cette métropole de l’Ouest canadien est surnommée “Hang Kouver” (Hong Kong) par nombre de canadiens anglophones (la blague existe probablement aussi en français). 43% de la population de la région métropolitaine de Vancouver est asiatique (33% à San Francisco, 35% à Toronto) selon cet article du Vancouver Sun, tiré des statistiques de Statistique Canada. On m’avait dit que le Chinatown de Vancouver était le deuxième plus grand au monde. Peut-être ont-ils raison, mais honnêtement, j’en doute. Je ne l’ai en effet pas trouvé immense, même s’il s’étend sur plusieurs blocs. Je pense que les gens confondent peut-être avec Richmond, ville de la région de Vancouver où 50% de la population est d’origine chinoise.

P1070061 copie

Quoiqu’il en soit, le Chinatown du centre ville de Vancouver regroupe tout ce à quoi on s’attend: des inscriptions chinoises de partout, des supermarchés chinois, des odeurs qui rappellent la Chine, un charmant jardin chinois et… des gens qui ne parlent pas un mot d’anglais. C’est dire à quel point ces immigrants (souvent des parents) n’ont aucun besoin de s’intégrer dans le pays qui les accueille puisqu’ils peuvent vivre uniquement dans leur communauté, dans leur langue et leur culture (outre l’anglais et le français, le chinois est souvent proposé comme langue dans les services de l’Etat en Colombie-Britannique).

Personnellement, j’ai apprécié marcher dans le quartier. Avoir le sentiment d’être dans un pays totalement étranger pendant quelques minutes ne me dérange pas vraiment au Canada, et les odeurs, l’agencement des magasins et la diversité des produits qu’on peut y trouver m’ont délicieusement rappelé mon séjour en Chine. J’aime cette multiculturalité, là où j’ai un peu plus de mal cependant, c’est quand les personnes sont incapables de parler la langue du pays… Bref, voici quelques photos (cliquez pour les voir en plein écran).

J’ai ensuite poussé vers Gastown, à quelques rues de Chinatown, et après avoir traversé la lugubre Hastings (où se trouvent beaucoup de miséreux et, surtout, de drogués que l’on croise dans la rue, alors qu’ils sont en train de se piquer tandis que d’autres, qui viennent juste de prendre leur dose, s’aventurent de façon erratique sur la rue, les voitures slalomant entre ces corps secoués de tremblements incontrôlés).

Historiquement, Gastown était le premier centre ville de Vancouver. Le quartier s’étend sur quelques blocs, délimité par Main Street, West Hastings, Richard Street, Cambie Street et Alexander Street. Aujourd’hui, c’est un quartier touristique assez prisé, avec un style bo-bo, des immeubles anciens conservés et la fameuse Steam Clock. En 2009, Gastown a été classé site historique national canadien (cliquez pour les voir en plein écran).

Enfin, j’ai terminé ma journée du dimanche en retournant à Canada Place pour le Canadian Trail.

P1070110 copie

Le long de l’allée ouest de l’ancien Convention Centre, un “sentier” est aménagé décrivant l’histoire du Canada. C’est très intéressant, il y a beaucoup à lire, mais le jeu principal consiste à trouver sa province et sa ville…

P1070121 copieP1070120 copie

Et au bout de la jetée, on a un panorama sur l’océan, North Vancouver, les montagnes et le port.

P1070136 copie

P1070138 copie

Advertisements

3 thoughts on “Chinatown, Gastown

Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: