Capilano Suspension Bridge Park

Anglophone readers: This article will be translated in English later.

Le second jour, j’ai dû changer et adapter mes plans. Fini le soleil, la grisaille et la pluie, habituelles à Vancouver, étaient de retour. Je devais aussi ménager mes pieds, toujours douloureux, afin de pouvoir profiter de mon séjour les jours suivants.

J’ai donc décidé d’aller à Capilano Suspension Bridge, au nord de Vancouver. Une navette gratuite nous y emmène depuis Canada Place. En 30 minutes, et après avoir fait quelques arrêts dans des hôtels pour récupérer d’autres personnes, nous y sommes.

Capilano Suspension Bridge est un parc aménagé dans une forêt humide, relativement semblable à ce que j’avais vu l’an dernier au Costa Rica. L’attraction principale est, bien évidemment, le pont. Construit en 1889, long de 137 mètres et suspendu à 70 mètres au-dessus de la Capilano River, il n’est tenu que par deux énormes câbles. Avec le nombre de personnes qui le traversent en même temps, le pont balance de droite à gauche et il est assez difficile de conserver son équilibre, mais c’est vraiment fun!

Une fois le pont traversé, il y a quelques randonnées, assez courtes, dans le parc: l’une s’effectue en hauteur sur des passerelles reliées à des arbres, une autre se fait à terre avec toujours des petits ponts pour enjamber certains obstacles ou pour conserver un sol plat (on est sur une pente avec, en bas du canyon, la rivière).

En moyenne, les gens passent 2h sur place. J’y suis resté à peu près ce temps-là, avant de reprendre la navette et de rentrer à Vancouver. Mes pieds étant un peu douloureux et une pluie drue (la seule que j’aurais en quatre jours) ayant fait son apparition, j’ai retrouvé mon ancienne colocataire qui habite maintenant à Burnaby (banlieue de Vancouver) pour un déjeuner sur le seawall. Chose à noter: j’ai ENFIN mangé un bon tiramisu au Canada (j’ai eu beaucoup de mal à en trouver un de qualité…).

20140419_152602

Après avoir passé bien 2h30 à discuter, j’ai repris le chemin de mon logement. Au programme: un bain chaud pour soigner mes plantes de pied douloureuses, accompagné de chocolats Léonidas (ouais, c’était Pâques quand même!). Et devinez quoi, ça a super bien marché puisque le lendemain j’ai marché comme jamais! Mais ça, c’est une autre histoire… 😉

20140420_091505

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: