Bienvenue au Costa Rica / Welcome to Costa Rica

Cet article est le 1er d’une série sur mon séjour d’une semaine au Costa Rica.

This article is the first in a series on my one-week trip in Costa Rica.

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour le retard. Je suis pas mal occupé, et mettre à jour le blog n’est pas une priorité quelques fois. Reste que, enfin, les photos du Costa Rica arrivent doucement 🙂

First of all, I want to apologize for the delay. I’m pretty busy and update the blog is not a priority. Pictures of Costa Rica are about to be published slowly 🙂

[Pour un rappel du but de mon voyage au Costa Rica, cliquez]

[For a reminder of the purpose of my trip to Costa Rica, click]

Je suis donc parti le 27 mars au petit matin de Toronto pour atterrir, au bout de 5h30 de voyage, à Alajuela, au Costa Rica. En quelques heures, le changement de décor est complet. Je suis passé de -2°C (il faisait chaud ce matin-là à Toronto) à 30°C. J’avais évidemment prévu le coup en m’habillant juste ce qu’il faut pour résister au froid du matin sans mourir de chaud à la descente de l’avion. Par contre, ce que je n’avais pas imaginé, c’était les paysages époustouflants qui m’attendaient. Une petite vidéo ci-dessous va vous montrer la transformation…

I left on March 27th morning from Toronto and landed after 5.30 in the plane to Alajuela, Costa Rica. Within few hours, scenery has radically changed. I went from -2 ° C (it was hot that morning in Toronto) to 30 ° C.  I obviously expected the blow, dressing me just what it takes to withstand the cold of the morning without dying from heat later, when I get off  the plane. Nevertheless, I had no idea it was the breathtaking scenery that awaited me. A short video below will show you the transformation …

Ma grande surprise est venue des montagnes. Je n’avais pas vraiment étudié la géographie du pays avant de partir afin de me réserver quelques surprises, mais je ne pensais absolument pas qu’il y avait autant de montagnes avec des altitudes si hautes. Enfin, montagnes… Beaucoup sont en fait des volcans. De même, je m’attendais à voir plus de végétation, de vert, de forêts… En fait, c’est venu plus tard et ça fera l’objet d’un autre article.

My biggest surprise came from the mountains. I didn’t studied the geography of the country before leaving to keep me a few surprises, but I did not know there were so many high mountains. Well, mountains … Many are actually volcanoes. I also expected to see more vegetation, trees, forests … In fact, it came later and it will be another article.

A l’arrivée, la douane se passe très facilement. Quelques questions, un tampon vert et hop! Welcome to Costa Rica! Bien plus simple que d’entrer au Canada, ou encore aux USA. Les parents de Pablo m’attendent à la sortie, accompagnés par Roberto, un oncle de mon ami qui a vécu pendant longtemps aux États-Unis. Son anglais est bon et on communique donc dans cette langue. Il fait les traductions en espagnol aux parents de Pablo. Première bonne surprise: alors que je n’ai pas entendu ni utilisé l’espagnol depuis 6-7 ans, je comprends pas mal de choses qui sont échangées, et je suis même capable de faire quelques phrases simples. Impensable avec anglais si je n’avais pas utilisé cette langue pendant 7 ans!

Upon arrival, customs happens very easily. Some questions, a green stamp and presto! Welcome to Costa Rica! Much easier than going to Canada or the USA. Pablo’s parents are waiting for me at the exit, accompanied by Roberto, an uncle of my friend who has lived for many years in the United States. His English is good and therefore we communicate in this language. He translates what we say in English to Spanish for Pablo’s parents. First surprise: While I have not heard or used Spanish for 6-7 years, I understand a lot of things that are exchanged, and I am even able to do some simple sentences. Unthinkable with English if I had not used this language for 7 years!

Bref, en 5 minutes, nous arrivons à la maison des parents de Pablo. Je suis accueilli en véritable ami, Pablo ayant tant parlé de ses amis de France à ses parents que ces derniers étaient impatients de nous rencontrer enfin! Immédiatement, sa mère m’a d’ailleurs mis à l’aise en me disant qu’elle me considérait comme son fils à la maison et que je ne devais surtout pas hésiter à demander si j’avais besoin de quelque chose, ou même encore à me servir directement dans le frigo si je désirais des boissons ou de la nourriture!

Five minutes later, we arrive at the parents’ house. I am welcomed as a true friend, Pablo having talked so much about his friends in France to his parents that they were eager to meet us at last! Immediately, his mother also put me at ease by telling me that she considered me as her own son at home and that I should certainly not hesitate to ask if I needed something, or even still getting used directly in the fridge if I desired drinks or food!

Les parents et la soeur de Pablo m'ont accueilli comme si j'avais fait partie de leur famille depuis longtemps / Pablo's parents and sister welcomed me like if I was a family member for a long time

Les parents et la soeur de Pablo m’ont accueilli comme si j’avais fait partie de leur famille depuis longtemps / Pablo’s parents and sister welcomed me like if I was a family member for a long time

Ici, on peut déjà formuler un premier constat: ça faisait du bien de retrouver la culture latine, dont nous-mêmes, Français, faisons partie! Cet accueil chaleureux, la facilité qu’on a eu tout au long du séjour pour rencontrer des gens et nouer des liens, cette volonté de leur part de nous faire rencontrer toute la famille (et elle est grande, on y reviendra), on ne les retrouve pas de la même manière dans la culture anglophone. Les anglophones sont beaucoup plus froid. Cela ne veut pas dire qu’ils ne vont pas vous accueillir, vous offrir le couvert ni être contents de vous voir, mais la manière de le faire est différente. Bref, on peut se sentir plus vite à l’aise avec des hispaniques qu’avec des anglo-saxons.

Here, we can already make a first observation: it was good to find again the Latin culture, including ourselves, French, are part! This warm welcoming, the ease we had throughout the trip to meet people and build relationships, their willingness  to make us meet the whole family (and it is big, we will return on it later), we can not find them in the same way in the English culture. Anglophones are much colder. That does not mean they will not welcome you, provide food or be glad to see you, but the way to do it is different. In short, we can feel more comfortable faster with Hispanics than with Anglo-Saxon.

Les retrouvailles avec Pablo ont eu lieu bien plus tard, environ 5h après mon arrivée. Il finit en effet le travail vers 18h normalement, mais comme il est lui aussi journaliste, cet horaire peut varier (on sait quand on commence, on ne sait jamais quand on termine). En attendant, j’ai revu sa soeur, Maricruz, que j’avais déjà rencontré à Strasbourg lorsqu’elle était venue lui rendre visite. Cela remonte à bien 3 ans, voire plus, mais elle n’a pas changé!

Reunion with Pablo took place much later, about 5 hours after my arrival. He finished his work around 18h ​​usually, but as he is also a journalist, this schedule may vary (you know when you start, you never know when it ends). In the meantime, I saw again his sister, Maricruz, whom I had already met in Strasbourg when she came to visit him. It happened three years ago, maybe more, but she has not changed!

En quelques minutes et après quelques coups de fils, elle m’embarque dans sa voiture et on file à San José, la capitale, pour diner dans un Hooters. Nouvelle surprise: je ne pensais pas voir au Costa Rica ce genre de restaurant terriblement gringos (américain des États-Unis). On reviendra là aussi sur cet aspect culturel dans un article plus développé, mais sachez en gros que, même si les latinos d’Amérique Latine opposent souvent leur culture à celle des USA, ils n’en restent pas moins des Américains et ont certaines habitudes que nous n’avons pas en Europe.

In few minutes and after some calls, she takes me on her car and we go to San José, the capital, for dinner at a Hooters. Another surprise: I did not think to see, in Costa Rica, this kind of restaurant terribly gringos (American from the United States). We will return again on this cultural aspect in an article more developed, but know roughly that although Latinos from Latin America often oppose their culture to the U.S., they are no less than Americans and they have habits we do not have in Europe.

Finalement, en début de soirée, je retrouve enfin Pablo! Nous ne nous étions pas vu depuis 1 an 1/2, mais c’était comme si on s’était quitté la veille! Rien n’a changé, le courant était toujours là, la complicité aussi et nos blagues débiles nous ont toujours fait autant rire. Il était, en outre, accompagné par ses collègues, dont deux des plus jolies filles que j’ai vu pendant mon séjour là-bas! L’une était Venezuelienne, l’autre Costa Ricienne. Son rédacteur en chef, lui, est beaucoup plus âgé et a notamment couvert les débuts de la guerre en Irak. Bref, mettez des journaleux ensemble autour d’une table, passant de l’espagnol au français et à l’anglais et vous obtenez une conversation animée pendant plusieurs heures. Au final, nous nous sommes couchés vers 1h du matin (soit 3h heure canadienne), pour se lever 5h plus tard pour aller chercher notre autre amie qui nous rejoignait de France…

In the early evening, I finally meet Pablo! We haven’t seen each other for 1 year and half, but it was like if we had seen the day before! Nothing has changed, the link was still here, as well as our complicity. Even our stupid jokes had been always so funny for us. He was also accompanied by his colleagues, including two of the prettiest girls I saw during my stay there! One was Venezuelan, the other Costa Rican. His boss was here too. He is much older and he covered the beginnings of the war in Iraq. In short, put journalists together around a table, switching from Spanish, to French and to English and you get a lively conversation for several hours. In the end, we went to bed around 1am (3am Canadian time) to get up 5 hours later to pick up our other friend who joined us and came from France …

La fille mystère / The mystery girl

La fille mystère / The mystery girl

Advertisements
Comments
One Response to “Bienvenue au Costa Rica / Welcome to Costa Rica”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Après le premier soir et les retrouvailles avec Pablo, le second jour a démarré très tôt: nous nous sommes levés à 5h30, après avoir dormi environ 4h, pour aller récupérer notre amie de France qui arrivait à 6h. Là, vraiment, on apprécie d’être à 5 minutes de l’aéroport! […]



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: