Home, sweet home

Je suis rentré à Toronto vendredi 26 octobre, et j’ai enfin un chez moi. J’ai emménagé samedi 27 octobre, avec l’aide d’amis. Je suis donc quasiment installé, il ne me reste plus que quelques bricoles à acheter pour être parfaitement à l’aise.

Je rêvais d’habiter dans une maison, c’est chose faite!

J’habite une maison dans Korea Town, à quelques rues de ce qu’on appelle le “centre ville” à Toronto. J’ai un étage pour moi tout seul mais je n’occupe que ma chambre meublée. J’ai une salle de bain privative, mon coin cuisine perso, mon lit, ma TV, le câble, une femme de ménage qui passe toutes les 2 semaines, des draps fournis, des serviettes fournies, de la vaisselle, un micro-ondes, un frigo etc. Tout ça pour 750$ par mois tout compris (c’est-à-dire électricité, câble, chauffage…). Je ne dois ajouter qu’Internet, soit environ 50$, et acheter quelques ustensiles pour cuisiner parce que, assurément, le coin cuisine est le gros point faible de mon logement.

Ma chambre est très lumineuse. Un bel atout pour l’hiver.

Je partage la maison avec un monsieur de 82 ans, père du propriétaire. C’est un Grec qui parle très peu français, un peu anglais et beaucoup grec… J’ai un peu de mal à le comprendre d’ailleurs quand il me parle en anglais. Il vit au rez-de-chaussé et dans le basement (sous-sol), et il pète la forme. Il se lève tous les matins vers 4-5h pour aller travailler dans un restaurant (j’ai pas compris si c’était son restaurant ou celui de quelqu’un d’autre). La maison est très calme, le seul bruit qu’il fait, c’est quand il est au téléphone ou qu’il reçoit ses potes: il parle fort parce qu’il est sourd.

Le coin cuisine est le seul point noir du logement.

Mes propriétaires, eux, sont vraiment très gentils. Le logement n’était pas disponible immédiatement, mais ils m’avaient autorisé, si je le souhaitais, à utiliser l’une des chambres qu’ils ne louent pas pour me dépanner, le temps que l’ancien locataire quitte les lieux. Ils ne m’ont pas non plus fait payer les quelques jours passés dans le logement en octobre. Motif: “Le loyer a déjà été réglé jusqu’à la fin du mois”. C’est plutôt sympa de leur part car ils auraient très bien pu me demander de payer un loyer au pro rata du temps passé dans la maison jusqu’au 31 octobre.

Les escaliers mènent tout droit à ma chambre. A l’étage, je suis seul et tranquille.

Bref, vous l’aurez compris, mon séjour ici s’annonce plutôt bien. Maintenant, il ne me reste plus qu’à commencer à chercher un travail…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: