Le temps des doutes

Deux semaines. Dans deux semaines, je serai à Toronto. C’est assez difficile à réaliser pour le moment. Le temps s’écoule à la fois lentement et rapidement: lentement parce que mes journées sont beaucoup moins occupées qu’il y a quelques semaines, et rapidement parce que la date du départ s’approche à grand pas. Parallèlement, les doutes et questions assaillent ma conscience.

Je savais que j’allais stresser un peu avant de partir, et c’est pour cela que je ne m’étais réservé qu’environ deux semaines complètes sans rien d’autre au programme que contacter des médias, dire au-revoir à mes amis et à ma famille, scanner des documents, réfléchir à ce que j’allais emmener et préparer doucement ma valise. Me connaissant, l’objectif était de gérer la possible angoisse en ayant l’esprit occupé par mes préparatifs et, en même temps, en avoir tellement marre de ce rythme lent à la fin des deux semaines pour que je parte confiant, heureux, plein d’enthousiasme et en oubliant les inquiétudes. On verra si ça marche…

En attendant, j’ai pris conscience que mon esprit commençait vraiment à se torturer hier soir. J’ai eu du mal à m’endormir alors que, quelques minutes auparavant, je tombais de sommeil sur un livre passionnant. En fait, je crois que l’inquiétude est montée il y a deux jours, quand une amie déjà présente au Canada et qui essaie de m’aider m’a dit de postuler pour un poste de journaliste à temps partiel à Lucan, dans le sud de l’Ontario. Pourtant, je n’arrête pas de lui répéter que, dans un premier temps du moins, je vais à Toronto. Elle, me dit que je fais une erreur (ok, ça c’est pas rassurant du tout xD).

Source: http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/17534.jpg

En réalité, là est ma vraie inquiétude: vais-je arriver à travailler et vivre de mon métier? Est-ce que je fais vraiment le bon choix de partir alors qu’en France, je n’ai jamais eu de mal à trouver du travail? Suis-je assez armé en anglais pour m’en sortir les premiers jours, avant de reprendre quelques cours de remise à niveau? Le choix de Toronto est-il vraiment le bon, alors que la ville est chère? Est-il pertinent?

Il me paraît évident que je trouverais probablement plus facilement du travail dans les régions. Je vois d’ailleurs beaucoup d’annonces pour des emplois à temps complet dans journaux régionaux au Québec, et je pense qu’il en va de même en Ontario et dans les autres provinces (le problème ici étant la langue, je ne suis pas en mesure d’écrire des articles en anglais immédiatement). Parallèlement, serait-il vraiment pertinent d’aller dans une ville ou un village en région pour un poste assuré mais où je ne connaîtrais personne et en étant “loin de tout” (dans le sens où les facilités de déplacement seront peut-être plus limitées)? Je n’ai jamais été pigiste, est-il intelligent de tenter ce statut précaire (du moins au début) à l’autre bout du monde?

Trois lettres

En fait, ce qui me retiens à Toronto tient en trois lettres: AFP. L’Agence France Presse, troisième agence d’information dans le monde avec Reuters et Associated Press. Je serai correspondant francophone pour l’AFP à Toronto. Sur le CV, ces trois lettres auront, je l’espère, un effet de booster pour plus tard. Reste que ce poste ne me fera pas vivre, c’est pour cela que j’ai d’autres pistes de piges avec des médias européens. Néanmoins, je devrais probablement trouver un travail à temps partiel à côté afin de compléter mes revenus. Une des difficultés va être de parvenir à trouver l’équilibre entre tout ça. Après, je suis un gros travailleur et bosser 7 jours sur 7 ne me fait pas peur. Il faudra juste que le corps et l’esprit suivent…

Malgré tous ces doutes, je sais que, dans le pire des cas, je reviendrai de cette expérience de vie enrichi personnellement et, je l’espère, bilingue. Je sais aussi que les agences de presse m’ont toujours attiré, et il est plus facile d’y travailler quand on parle parfaitement l’anglais. Rien que pour ces trois raisons, Toronto vaut le coup d’être tentée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: