Mon voyage de rêve avec Jet Airways

Jet Airways. Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant c’est la meilleure compagnie aérienne que j’ai pris dans ma vie.

On ne peut pas dire que le nom fasse très indien, pourtant Jet Airways est une compagnie indienne. La première fois que j’ai voyagé avec elle, c’était en décembre 2008 pour le même trajet: Lyon-Toronto via Bruxelles.

Concrètement, Lyon-Bruxelles se fait sur un avion de Brussel Airlines. C’est seulement une fois dans la capitale belge qu’on embarque sur un avion indien pour la seconde partie du voyage. Le début du rêve commence.

Tout d’abord, l’avion est en provenance de Delhi. Une fois à l’intérieur, on se retrouve entouré d’Indiens, de Pakistanais, de Népalais, de Sri Lankais etc. Les Européens sont minoritaires et font presque tâche au milieu des autres. Personnellement, même si je savais à l’époque que Jet Airways était une compagnie indienne, je ne m’attendais pas à voir autant de gens du sous continent indien dans l’avion dans lequel j’allais voyager. C’était la première fois que je voyais autant d’Indiens et de Pakistanais en même temps!

J’étais assis à côté d’un Pakistanais. Je me souviens encore de cet homme qui avait la peau foncé, une moustache bien garnie comme on n’en fait plus en Europe, qui parlait admirablement l’anglais même si j’avais beaucoup de mal à le comprendre à cause de son accent. Les Pakistanais parlent comme s’ils ne prononçaient pas les “R”, ou en tout cas, ils les roulent beaucoup… Reste que lui, au moins, il se faisait très bien comprendre pas les hôtesses en parlant dans sa langue (ou en hindi, j’en sais rien, j’en comprends aucune des deux!). En tout cas, je me souviens que cet homme était partie la veille de Delhi et qu’il rejoignait sa femme et ses enfants au Canada. Il était rentré chez lui pour voir son frère et sa famille, je crois.

Bref, revenons-en aux hôtesses. Jeunes, jolies, fines, tout de jaune vêtues, dans des habits classes qui rappellent, par le tissu un peu brillant, des habits qu’on peut avoir dans l’imaginaire collectif. Moi qui trouve que les Indiennes font parties des plus belles femmes sur Terre, j’étais ravi! En plus, elles se sont changées plusieurs fois pendant le voyage (j’ai pas trop compris pourquoi… Pour le “folklore” pour les Européens?). Bref, elles étaient aussi polies, serviables, attentives, patientes… Et c’est d’ailleurs la première fois que, dans un avion, j’avais un bouton spécialement dédié à l’appel d’hôtesses en cas de besoin. Bon, la première fois, l’une est venue pour rien puisque je me demandais ce qu’était ce bouton et j’avais appuyé dessus juste pour le tester. D’ailleurs, quand elle est arrivée, j’ai pas compris tout de suite d’où elle sortait et ce qu’elle me voulait. Je vous laisse imaginer la scène…

Les hôtesses Jet Airways alternent entre le jaune et le noir.

Vu le nombre important de nationalités différentes dans l’avion, Jet Airways proposait plusieurs repas: nous avions le choix entre un repas indien, un repas européen, un repas végétarien et il me semble qu’il y en avait un quatrième… C’était bon, copieux. J’avais pris le repas indien et j’ai appris, ce jour-là, que les indiens aiment manger très épicé. Heureusement, il y avait des sortes de galettes dont le nom m’échappe, équivalentes à notre pain, qui m’ont permis de finir mon plat et de survivre! Je me souviens aussi de petites boules à la menthe qu’on mangeait en tout dernier, après le café. C’était mon voisin pakistanais qui m’avait conseillé ces petites boules rouges qui, au départ, me faisaient penser à du piment. Je n’ai jamais su leur nom, mais c’était délicieux! Ça rafraichissait la bouche et l’haleine, ça donnait l’impression de respirer un nouvel air. Bref, si quelqu’un voit de quoi je parle et sait où je peux en trouver, je suis preneur de l’info 😉

Enfin, venons-en au plus important: le divertissement! Oui, parce que 8h d’avion, c’est long… Jet Aiways proposait un grand nombre de films et de musique du monde. Parmi les films, il y avait des films français, américains, indiens et d’autres pays du continent asiatique. C’était l’occasion de découvrir un cinéma qui ne parvient pas vraiment jusqu’à nous, en Europe. Le problème, c’est que seuls les films français et américains étaient traduits dans plusieurs langues (hindi, allemand, anglais, français, espagnol, des langues slaves mais je suis incapable de définir lesquelles et je crois qu’il y avait aussi chinois ou japonais), les autres étaient soit en VO, soit, au mieux, en anglais. Mon choix a donc été plus limité, mais je me suis fait tout de même plaisir en écoutant des musiques indiennes et de la country.

Au final, vous l’aurez compris, ce voyage avec cette compagnie que je ne connaissais pas m’a énormément marqué. Quatre an après, je m’en souviens encore avec certains détails. Si Jet Airway m’a autant emballé, c’est peut-être parce que je suis passé, pour le même trajet et à quelques mois d’écart, d’Air Transat à Jet Airways. D’ailleurs, sur le site listenoire.org, qui permet de noter, classer et comparer les compagnies aériennes, la compagnie arrive en 3è position des compagnies les mieux notées dans le monde. Seul bémol: à l’aller comme au retour, nous avons été en retard.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: